Ford : un robot au service de la qualité
Pour optimiser la qualité de ses habitacles, le géant américain a recourt à RUTH qui est capable d’analyser la douceur de l’association de cuir et de mousse, la température et les irrégularités d’une surface. Il effectue ces tâches grâce à un doigt robotisé qui simule avec précision la façon dont un être humain perçoit les frottements et les irrégularités. Il est d’ailleurs à l’origine de la conception des commandes du volant de la nouvelle Ford Focus.

Pour que RUTH puisse accomplir sa tache de la manière la plus efficace, Les ingénieurs Ford « apprennent » à RUTH quelles sont les qualités qui procurent des sensations agréables en établissant un lien entre la perception humaine et les mesures détaillées du robot. D’après ces données, RUTH est capable de prévoir si de nouveaux composants plairont aux clients Ford. L’approche détaillée et logique de RUTH étaye l’analyse subjective des experts en qualité

« Nous avons analysé les résultats d’une étude client sur les volants et les avons comparés avec les mesures fournies par RUTH, explique Mark Spingler, expert technique Ford, chargé des technologies d’habitacle. De manière générale, nous estimons qu’une concordance est élevée d’un point de vue statistique lorsqu’elle est supérieure à 80 %, et les informations transmises par RUTH sur les volants les plus agréables pour les clients étaient exactes à 92 %, ce qui est remarquable. »

« La qualité perçue peut être fondée sur les matériaux utilisés ainsi que sur les efforts de conception et de finition dont le produit a bénéficié et que le client ressent à travers celui-ci, poursuit Mark Spingler. Les possibilités d’amélioration méthodique dont nous disposons portent uniquement sur ce que nous pouvons mesurer de manière efficace et fiable, et RUTH nous permet justement de faire ce qui était auparavant impossible, à savoir évaluer une perception humaine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.