Boire ou conduire faut choisir ?

Apparemment ce n’est pas le cas de tout le monde. Nous menons la vie dure aux consommateurs de cannabis, mais quand est-il pour l’alcool. Près de 46% des hommes admettent conduire après avoir bu plus de 2 verres d’alcool (21% pour les femmes). Pourcentage beaucoup plus faible lorsque l’on parle de drogue. 7% des femmes et 18% des hommes conduisent après avoir consommé du cannabis. Quand à la cocaïne, ils sont moins de 5% chez les hommes à reconnaître conduire après en avoir consommé (-1% chez les femmes).
A en croire ces chiffres, les mesures mises en place par l’Etat ne sont pas assez dissuasives. Ne faudrait-il pas, comme pour les drogues dures ou douces, appliquer la tolérance zéro ?

L’alcool et la drogue ne sont pas les seuls ennemis des conducteurs. Les nouvelles technologies ne rendent pas service à la sécurité routière.

Ainsi 63% des femmes et 49% des hommes se prennent en photo tout en conduisant. Et près de 80% des hommes et des femmes envoient des SMS tout en tenant, enfin en pensant pouvoir tenir le volant.

Code de la route : a la carte !

Le clignotant, vous savez cette petite lumière qui s’allume par intermittence, toutes les voitures en sont équipées. Et pourtant il suffit d’aller faire un petit tour de voiture pour se demander si sur certains véhicules ce n’est pas une option. Ainsi seulement 30% des conducteurs l’utilisent au moment de s’engager sur un rond point.
Les conducteurs ne semblent pas aussi connaître l’utilité du feu orange puisque plus de 83% des femmes et 90% des hommes ne s’y arrêtent pas.

Homme ou femme : attitude au volant à revoir !
Au regard de cette enquête menée par minute-auto.fr, hommes et femmes ont beaucoup de travaillent à faire sur leur conduite au volant. Consommation d’alcool, drogue ou distractions beaucoup de choses sont à bannir avant et pendant la conduite. Et ce pour le bien de la sécurité routière !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.