Les motorisations essence

Opel Corsa: du nouveau sous le capot
Les motorisations essence gagnent en puissance tout en réduisant leur appétit.
Ainsi, le petit trois cylindres 1.0 litre, développera 65 ch et 90 Nm de couple contre 60 ch et 88 Nm, avec le moteur de précédente génération (celui proposé actuellement). La consommation et les émissions de CO2 s’établissent à 5.0 litres au 100km et 117 g/km (contre 5,6 litres au 100 km et 126 g de CO2/km), soit 13% de réduction.

Les quatre cylindres 1.2 litre de 85 ch et 1.4 litre de 100 ch, gagnent respectivement 5 et 10 ch par rapport aux moteurs actuels. Ces deux moteurs voient leur consommation diminuer de plus de 10%. Le bloc de 100 ch se contente de 5,5 litres au 100 km, et d’un rejet de CO2 de 129 g/km.

La déclinaison sportive, OPC, dotée d’un 1.6 litre de 192 ch abaisse sa consommation de 9,5% grâce à de nouveaux réglages.

Les motorisations diesels

Opel Corsa: du nouveau sous le capot
Le 1.7 CDTI développera 130 ch contre 125 actuellement, pour un couple à 300 Nm (contre 280 Nm). Comme le reste de la gamme ce gain de puissance s’accompagne d’une réduction de 9% des consommations et des émissions de CO2.

Le rendement optimisé est dû à la pose d’un nouveau turbo, d’un nouveau système d’injection de carburant (pour améliorer le processus de combustion), ou encore d’un indicateur de passage de rapport.

La version « verte » 1.3 CDTI EcoFlex disposera de 95 ch, pour un rejet de 99g de CO2/km (version cinq portes) et une consommation de 3,7 litres au 100 km

Ces modifications de l’ensemble des motorisations de l’Opel Corsa, s’accompagne d’une nouvelle mise au point de la direction et du châssis.

Opel Corsa: du nouveau sous le capot

Opel Corsa: du nouveau sous le capot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.