L’importance du segment B en France

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!
Avant de débuter, rappelons l’importance du segment B (citadines, polyvalentes, minispaces) sur le marché hexagonal. Si en Europe, le segment le plus porteur est celui des compactes (segment C). En France, la mise en place du bonus/malus écologique et de la prime à la casse, ont dopé le segment inférieur (segment B), avec 40% de part de marché.

Une ligne signée Peter Schreyer

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!
Moins exubérant et démonstratif que le Kia Soul, le minispace Venga est aussi légèrement plus compact, avec 4068 mm de long, contre 4105 mm pour le Soul. Des caractéristiques qui ne l’empêche pas d’être séduisant.

Sculpté par le designer maison, Peter Schreyer, le Kia Venga offre des lignes dynamiques, de larges surfaces vitrées, des optiques généreuses et la fameuse calandre Tiger Nose, nouvelle signature stylistique de la marque.

Les « vieux » Renault Grand Modus et Opel Meriva sont clairement distancés de ce point de vu là. Seules la Honda et la très réussie Citroën C3 Picasso soutiennent la comparaison. Le reste est une question de goût!

Habitabilité maximum

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!
La vocation première d’un minispace est d’offrir un maximum d’habitabilité, pour un minimum d’encombrement. Critère admirablement réalisé par le Kia Venga. Sa garde au toit élevée (1020 mm à l’avant et 980 mm à l’arrière) et son espace aux jambes, sont les meilleurs de la catégorie. Il est vrai qu’à bord on ne manque pas d’espace, impression renforcée par le pare brise plongeant, typé volontairement monospace.

Le coffre généreux de 440 à 1253 litres, est quant à lui doté d’un ingénieux système de plancher à deux niveaux, et de sièges arrières coulissants et escamotables dans le plancher, permettant ainsi de charger tous types d’objets.

L’habitacle moderne et ergonomique, est à l’image de la console centrale. Elle permet, grâce à deux molettes, un accès facile aux commandes de climatisation et au système audio. Le volant à quatre branches, réglable en hauteur et en profondeur, bénéficie de différents commutateurs de commandes.

L’ensemble des matériaux est très bien assemblé, dommage que les coloris manques quelques peu de gaieté.

Trois niveaux de finitions sont disponibles, Style, Active et Premium, pouvant être complétés par une gamme d’options. La dotation de série comprend entre autre les commandes au volant, une banquette arrière fractionnable 60/40, ou encore un système audio à six haut-parleurs.

Pour 800 euros, le Kia Venga se pare d’un magnifique toit ouvrant panoramique vitré, qui apporte une belle luminosité, surtout quand le soleil est au rendez-vous, comme lors de notre essai en terre italienne.

Motorisations

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!
Trois motorisations sont disponibles: deux essence 1.4 litre de 90 ch et 1.6 de 125 ch (couplé à une boîte automatique à quatre rapports) et un diesel 1.4 litre de 90 ch.

Lors de notre essai nous avons pris en main les deux blocs de 90 ch. Sans être un foudre de guerre, le diesel sied parfaitement à son environnement urbain. Il vous permettra d’emprunter aisément les grands axes, pour des départs en week-end avec la petite famille. Dommage qu’il soit assez bruyant lors des phases d’accélération.
Car, couplé à une boîte manuelle à six rapports, le bloc se révèle inversement assez silencieux à vitesse stabilisée, sur les routes et autoroutes.

Son homologue essence, se révèle plus nerveux passé les 3500 tr/minute. Il est aussi beaucoup plus silencieux, mais malheureusement un peu trop porté sur la boisson, avec une consommation moyenne de 6,2 litres, contre 4,7 litres pour le diesel.

Sur les niveaux de finitions Active et Premium, le Kia Venga, moyennant 300 euros, peut disposer du label EcoDynamics. Cette option comprend le système de coupure du moteur à l’arrêt ISG d’un indicateur de passage de rapports, d’un système d’alternateur générateur d’économie et de pneus à faible résistance au roulement. Ce dispositif permet de diminuer les consommations d’environ 0,2 à 0,3 litres de carburant au 100 km.

Minispace des villes

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!
L’épreuve de la conduite romaine nous ont permis d’apprécier les qualités urbaines du Kia Venga. De part ses dimensions compactes, et sa direction précise, il se faufile partout. De plus, les demi tours sont effectués dans un mouchoir de poche, du fait de son excellent rayon de braquage de seulement 5,21 mètres.

Après nous être extirpé, tant bien que mal, de la circulation, nous avons emprunté les grands axes, où le Kia Venga nous a démontré un bon confort de suspension, ainsi qu’une bonne tenue de route pour la catégorie.

Pour conclure

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!
Avec le Venga, Kia proposera deux offres sur le segment B. Le Soul, et le Venga qui s’adresse plutôt à une clientèle féminine.

Dommage que la motorisation diesel soit assez bruyante, car le Kia Venga offre de nombreuses qualités. Outre son style sympathique, et son bon comportement routier, il offre comme à l’accoutumée, chez le constructeur coréen, une garantie longue durée de 7 ans ou 150 000 km. Ainsi qu’un prix attractif, débutant à 14 690 euros avec le 1.4 essence de 90 ch en finition Style, jusqu’à 19 590 euros pour le 1.4 CRDI de 90 ch en finition Premium.

Commercialisation en janvier 2010.

GALERIE PHOTOS KIA VENGA 2010

FICHE TECHNIQUE:

Kia Venga 1.4 CRDI diesel 90 ch

Moteur: 4 cylindres en ligne
Cylindrée (cm3): 1396
Puissance (ch): 90 à 4000 tr/minute
Couple (Nm): 220 de 1750 à 2750 tr/minute
Boîte de vitesse: manuelle à six rapports

Vitesse maximum (km/h): 167
0 à 100 km/h (secondes): 14,5

Freins: disques ventilés à l’avant
disques pleins à l’arrière
Jantes: Acier 15 pouces (versions Style et Active)/Alliage 16 pouces (version Premium)
Pneumatiques: 195/65 R15 (versions Style et Active)/ 205/55 R16 (version Premium)

Consommation (l/100km)
Sur route: 4,3
En cycle urbain: 5,6
En cycle mixte: 4,7

Dimensions (mm)
Longueur: 4068
Largeur: 1765
Hauteur: 1600

Poids (kg): 1270
Volume de coffre (litres): 440 à 1253
Réservoir (litres): 48
Emission de CO2 en g/km: 124 g soit 200 euros de bonus écologique (barème 2010)

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!

Essai Kia Venga: viens je t'emmène!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.