Les joies de la toile

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi
Exit le CLK Cabriolet, patronyme donné à la version découvrable de la Classe E en 98 et ce jusqu’à la précédente génération. Mercedes retourne aux sources en octroyant à la nouvelle Classe E Cabriolet le patronyme simplifié de Classe E cabriolet.

Élancée et dynamique avec son long capot moteur, son long pare-brise très incliné, ses larges portes et son porte à faux arrière assez court, la nouvelle Mercedes Classe E se targue d’un coefficient de trainé (CX) de seulement 0,24. Le découvrable allemand dégage de l’élégance, que ce soit en mode couvert qu’en découvert, grâce à l’adoption d’une capote en toile disponible en trois coloris (noir, bleu encre, beige foncé).

Outre l’esthétisme ce choix de la capote souple offre le double avantage de contenir le poids (la nouvelle Mercedes Classe E Cabriolet affiche le même poids que sa devancière), et de disposer d’un volume de coffre plus conséquent (de 300 à 390 litres). La pluie venue, il faut 20 secondes pour replier la capote jusqu’à 40 km/h maximum.

Un cabriolet, quatre saisons et quatre passagers

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi
Un cabriolet, quatre saisons et quatre passagers. Tel est le slogan annoncé par Mercedes pour vanter les mérites de sa nouvelle Classe E Cabriolet. Pour profiter du mode découvrable le plus longtemps durant l’année, la E Cabriolet peut disposer en option (850 euros) d’un tout nouveau système baptisé AIRCAP.

Composé d’un déflecteur d’air implanté à l’avant, au niveau du cadre du pavillon et d’un pare-vent entre les appuie-tête arrière, ce dispositif offre un excellent renfort contre les remous d’air, surtout au niveau des places avant. Et ce jusqu’à des vitesses dépassant largement les 130 km/h. Autre option pour prolonger le plaisir décapoté, déjà disponible sur le SL et le SLK, l’AIRSCAF (550 euros) est un système de chauffage de nuque dissimulé dans les appuie-tête avant.

Après avoir testé à tour de rôle, mon confère et moi même les places arrières, nous avons constaté un espace aux jambes confortable. Qui plus est, les places arrières permettent d’apprécier pleinement la beauté du ciel. Ce dont bénéficient partiellement les passagers avant, long pare brise incliné oblige.

Du reste, on est bien à bord d’une Mercedes de la famille E. L’assemblage et la qualité des matériaux sont excellents. Les fauteuils offrent à la fois un bon maintient et un excellent confort. La dotation de série est riche avec une climatisation bi-zone, l’allumage automatique des feux, ou encore un autoradio audio 20 CD avec écran couleur de 14,7 cm, à 8 haut-parleurs.
Liste à laquelle peuvent s’ajouter des options comme l’AIRCAP et l’AIRSCAF ou encore des packs, à l’image du pack sport AMG ( Volant Sport AMG, Sièges avant multifonctions, direction paramétrique sport, jantes alliage AMG 18 pouces à 6 branches…) facturé de 2350 à 3250 euros en fonction du modèle acheté à la base.

Motorisations efficaces

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi
La palette de motorisations de la Classe E Cabriolet se compose de sept motorisations, quatre essence et trois diesels. Notre choix s’est porté sur les deux six cylindres. Le diesel 350 CDI BlueEfficiency de 231 ch et l’essence 350 CGI de 292 ch, tout deux épaulés par une boîte de vitesses automatique à sept rapports, 7 G-TRONIC.

Excellent bloc, le diesel brille par ses nombreuses qualités. Il offre un agrément de conduite de haute facture, avec un couple généreux de 540 Nm disponible de 1600 à 2400 tr/minute. L’absence de vibration et le silence royal qu’il procure a de quoi faire pâlir nombre de blocs essence!
Ce bloc ne rechigne jamais à la tache et ce jusqu’à 5000 tr/minute! De quoi s’affranchir du 0 à 100 km/h en seulement 6,9 secondes. Le tout pour une consommation moyenne de 7 litres au 100 km.

Les inconditionnels de l’essence, outre le « petit » quatre cylindres 200 CGI de 184 ch et le puissant V8 de 388 ch, pourront se tourner vers le six cylindres 350 CGI de 292 ch. Doux et performant, ce bloc offre une belle discrétion à bas régime, vite couverte par un petit vrombrissement agréable à l’oreille passer les 3500 tr/minute. Ce bloc ne demande qu’un centième de moins que son homologue diesel pour atteindre les 100 km/h départ arrêté. Soit 6,8 secondes!

La boîte automatique 7 G-TRONIC associée à ses deux motorisations se révèle agréable à l’usage avec des passages tout en douceur.

Dynamisme et confort

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi
Comme toute E qui se respecte, la déclinaison cabriolet ne déroge pas à son traditionnel confort. La route est filtrée de belle manière quelque soit le revêtement, affronter les longs trajets cheveux aux vents seront une simple formalité, que dis-je, un plaisir. La tenue de route efficace permet de conduire à vive allure grâce notamment à l’ AGILITY CONTROL qui adapte les amortisseurs à la situation de conduite

De plus, un pack dynamique, livré de série sur la E 500, et en option sur le reste de la gamme, permet de disposer d’un mode Confort et d’un mode Sport. Pour passer d’un mode à l’autre, il suffit d’une simple pression sur le bouton situé à la gauche du levier de vitesse. Le mode Sport permet d’obtenir un braquage plus direct, une réponse plus spontanée du moteur, ou encore des points de passages de rapports modifiés (pour la boite automatique).

La direction paramétrique asservie à la vitesse (de série sur la E350 CDI BlueEfficiency) se montre à la fois directe et précise. La fermeté de la direction s’accentue au fur et à mesure que la vitesse augmente.

Naturellement, la nouvelle Mercedes Classe E bénéficie de tous les gardes fous nécessaires comme l’ABS, l’ESP ou encore le freinage d’urgence assisté (BAS). Le freinage bénéficie d’ailleurs de l’ADAPTATIVE BRAKE, qui en temps de pluie provoque de brèves impulsions de freinage régulières pour éliminer la pellicule d’eau qui recouvre les disques de freins, et ainsi conserver un freinage dès plus efficace.

Pour conclure

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi
La nouvelle Mercedes Classe E Cabriolet est une réussite. Elegante et dynamique elle accueille aisément quatre passagers dans un univers luxueux et confortable. Elle brille également par ses motorisations efficaces et ses systèmes novateurs comme l’AIRCAP.

Disponible en concession dès le 27 mars, la nouvelle Mercedes Classe E Cabriolet sera disponible à partir de 46 900 euros avec le quatre cylindres essence 200 CGI de 184 ch.

GALERIE PHOTOS ESSAI MERCEDES CLASSE E CABRIOLET 2010

FICHE TECHNIQUE:

Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010
Prix 58 900 euros

Moteur: V6 diesel 24 soupapes
Cylindrée (cm3): 2987
Puissance (ch): 231 à 3800 tr/minute
Couple (Nm): 540 de 1600 à 2400 tr/minute
Boîte de vitesse: automatique à sept rapports 7 G-TRONIC

Vitesse maximum (km/h): 250
0 à 100 km/h (secondes): 6,9

Pneumatiques: 235/45R17

Consommation (l/100km)
Sur route: 6,1
En cycle urbain: 9,1
En cycle mixte: 7,0

Dimensions (mm)
Longueur: 4968
Largeur: 1786
Hauteur: 1402

Poids (kg): 1845
Volume de coffre (litres): 300 à 390
Réservoir (litres): 66
Emission de CO2 en g/km: 185 soit 750 euros de malus écologique

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Essai Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI BlueEFFICIENCY 2010: décapsulage réussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.