Une Clio bodybuildée

Essai Clio Gordini R.S: conduite à haut régime
La Clio R.S, ici affublée de la finition Gordini n’est pas une banale Clio. Même un simple néophyte aura vite deviné que, passée entre les mains de Renault Sport, la petite française n’est plus tout à fait la même.
Sortie de la salle de musculation, la Clio R.S dispose d’une face avant agressive, avec lame F1 et large entrée d’air, d’extracteurs d’air sur les ailes avant, d’un diffuseur d’air arrière intégrant deux sorties d’échappement, et des jantes de 17 pouces noir diamanté (pneumatiques 215/45).

Accoutrée de la griffe Gordini, la petite Clio affiche en sus une teinte givre nacrée (1600 euros) aux reflets séduisants, deux bandes grises avec marquage G ton sur ton, des coques de rétroviseurs gris anthracite, et un marquage latéral « Gordini Series ».

Quant à cette griffe Gordini, le débat qui entoure cette « résurrection » fait rage. Usurpation, coup marketing ou appellation justifiée… à vous de voir. Une chose est sûre, sur la route il est difficile de faire mieux pour la catégorie…

Un habitacle agréable

Essai Clio Gordini R.S: conduite à haut régime
A l’intérieur on retrouve sans conteste les points forts de la Clio. Un dessin épuré et un agencement des commandes ergonomique.
Une fois installé, l’œil averti aura tôt fait de desceller le compte tours gradué jusqu’à 8000 tr/minute, synonyme d’une Clio au caractère bien trempé.

La finition Gordini offre un habitacle très agréable et bien équipée. L’ambiance noire et bleue est à la fois chic et sportive. La griffe Gordini se retrouve apposée un peu partout: sur les sièges sport, le pommeau de levier de vitesses, les sur-tapis, et la plaque numérotée.

L’équipement est complet. Avec le GPS Carminat TomTom, l’allumage des feux automatique, le capteur de pluie, la carte mains-libre ou encore les projecteurs additionnels de virage.
Les sièges au bon maintien sont réglables en hauteur et en profondeur, tout comme le volant, ce qui permet de trouver la position de conduite idéale.

Atmosphérique

Essai Clio Gordini R.S: conduite à haut régime
Avec la Honda Civic Type R qui ne sera plus commercialisée en France dès 2011 (normes Euro V oblige !) la Clio R.S est une des dernières petites sportives à posséder un moteur atmosphérique. En l’occurrence un quatre cylindres essence 2.0 16v de 203 ch à 7100 tr/minute! La R.S aime être cravachée et c’est dans les tours que son bloc exprime tout son potentiel.

Preuve en est, les 215 Nm de couple sont disponibles à 5400 tr/minute. Et c’est à partir de 4000 tr/minute que les accélérations sont les plus franches. Le 0 à 100 est abattu en 6,9 secondes et la vitesse de pointe est de 225 km/h. (7,3 secondes pour la Skoda Fabia RS.

Le moteur est associé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports qui est redoutable d’efficacité. A la fois ferme, au débattement court et bien étagée, elle permet d’égrener les rapports sportivement.

Châssis signé Renault Sport

Essai Clio Gordini R.S: conduite à haut régime
Outre ses bonnes performances mécaniques, le domaine d’excellence de la Clio R.S est bel et bien son châssis mitonné par les ingénieurs Renault Sport. La version Gordini R.S repose sur le châssis Sport qui distille le meilleur compromis entre sport et confort (le châssis Cup disponible sur la R.S classique dispose d’une assiette abaissée de 7mm).

Par rapport à une Clio classique, la R.S bénéficie de voies avant et arrière élargies de 48 et 50 mm. L’empattement est porté à 2585 mm, et gagne ainsi 10 mm au bénéfice de la stabilité. Cette augmentation est due à l’apparition du train avant à pivot indépendant.

Résultat la Clio R.S peut se targuer d’un comportement exemplaire. Le train avant s’inscrit parfaitement en courbe, bien aidé par une direction ferme et précise. Et la motricité n’est pas prise en défaut. Au volant le plaisir de conduite est évident et on se prend vite au jeu. Le tout sereinement grâce au freinage Brembo à la fois endurant et performant, et à l’ESC assez permissif.

Sur route dégradée, le confort de suspension est plutôt bon. Seul bémol, l’autoroute n’est pas sa tasse de thé avec un moteur trop présent dans l’habitacle à 130 km/h.

Pour conclure

Essai Clio Gordini R.S: conduite à haut régime
La Clio Gordini R.S dispose d’une finition à la fois chic et sportive et de deux bandes à la résonance historique. Son 2.0 litres atmosphérique de 203 ch est plaisant à emmener dans les tours. Quant au châssis, il permet une conduite sportive et même des sorties sur circuit.

Il faut compter au minimum 26 400 euros pour la Clio Gordini R.S, soit 3200 euros de plus qu’une R.S de base.

FICHE TECHNIQUE:

Modèle: Renault Clio Gordini R.S
Prix: 26 400 euros, modèle essayé 28 000 euros

Moteur: 4 cylindres essence
Cylindrée (cm3): 1998
Puissance (ch): 203 à 7100 tr/minute
Couple (Nm): 215 à 5400 tr/minute
Boîte de vitesses: manuelle à six rapports

Vitesse maximum (km/h): 225
0 à 100 km/h (secondes): 6,9

Pneumatiques: 215/45 R17

Consommation (l/100km)
En cycle urbain: 11,3
Sur route: 6,4
En cycle mixte: 8,2

Dimensions (mm)
Longueur: 4017
Largeur: 1768
Hauteur: 1484

Poids (kg): 1204
Volume de coffre (litres): 288
Réservoir (litres): 55
Emission de CO2 en g/km: 195 soit 750 euros de malus écologique

GALERIE PHOTOS CLIO GORDINI R.S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.