Entièrement nouveau

Essai Kia Sportage 2010: seul le nom est conservé
Kia veut en finir avec cette image de marque aux modèles passe partout. Après le Soul, la Kia Cee’d restylée, le Kia Venga, et le Kia Sorento. Le constructeur coréen poursuit son offensive sous la houlette du talentueux designer maison Peter Shreyer

Une fois passé entre ses crayons, le Kia Sportage cuvée 2010 n’a donc plus aucun point commun avec son prédécesseur. Oublié la ligne ordinaire, le nouveau Sportage se veut un Crossover très contemporain. En témoigne sa ligne ramassée et sa calandre imposante, soulignée par une bande de feux de jour à LED.

Cette silhouette plus trapue n’est pas qu’une illusion d’optique, car le Sportage gagne 90 mm en longueur (soit 4440 mm), 15 mm en largeur (soit 1855 mm). A contrario il perd 60 mm en hauteur (soit 1635mm) et 25 mm de garde au sol (soit 170 mm). De quoi sérieusement muscler l’ensemble.

Habitacle logeable

Essai Kia Sportage 2010: seul le nom est conservé
Outre une esthétique plus aguicheuse, le nouveau Kia Sportage propose également un habitacle totalement redessiné. L’ensemble se révèle fonctionnel et très facile à appréhender. Dès le premier niveau de finition, la dotation comprend la climatisation manuelle, l’autoradio compatible CD MP3, ou encore la connexion USB et Ipod.

Le haut de gamme Premium y ajoute encore un système multimédia avec écran 7 pouces, des sièges avant et arrière chauffants… Les places arrière sont d’ailleurs confortables même pour des adultes. Les 564 à 1363 litres du coffre (moyenne haute de la catégorie) permettent de charger aisément un bon nombre de bagages (495 à 1455 litres pour le Volvo XC60, 442 à 955 litres pour le Honda CR-V.

2.0 L CRDi

Essai Kia Sportage 2010: seul le nom est conservé
Le 2.0 CRDi de 136 ch ne démérite pas sous le capot du Sportage. Avec un couple élevé dès les bas régimes (319 Nm de couple dès 1800 tr/minute) il permet au Sportage de se mouvoir sans aucun soucis. Plutôt silencieux à vitesse stabilisée, c’est à pleine charge que le diesel se fait sonore.
Associé de série à une boîte de vitesses manuelle à six rapports agréable à utiliser. Le 2.0 CRDi peut également être combiné avec une boîte automatique à six rapports.
Et pour les plus exigeants, une version quatre roues motrices signée Magna powertrain est disponible.

Notons aussi que deux autres motorisations sont au catalogue: un essence 1.6 GDI de 140 ch et un diesel 1.7 CRDi de 115 ch. Ce dernier devrait d’ailleurs représenter la majeure partie des ventes.

Sur la route, le Kia Sportage offre un bon confort de suspension. Il se révèle maniable en ville et ce malgré ces 4,44 mètres de long. Cependant, en conduite dynamique, la direction se révèle un peu trop souple et le Sportage accuse une certaine prise de roulis.

Pour conclure

Essai Kia Sportage 2010: seul le nom est conservé
Le Kia Sportage dispose d’un style réussi, attrait majeur dans le segment. Il est de plus doté d’un habitacle logeable et d’une motorisation efficace. Son prix de vente est environ 5% plus bas que la concurrence. Qui plus est le Sportage dispose d’un garantie inégalée de 7 ans ou 150 000 km.

FICHE TECHNIQUE:

Modèle: Kia Sportage 2.0 L CRDi 136 ch BVM 6 finition Active
Prix: 27 290 euros

Moteur: 4 cylindres diesel
Cylindrée (cm3): 1995
Puissance (ch): 136 à 4000 tr/minute
Couple (Nm): 319 de 1800 à 2500 tr/minute
Boîte de vitesses: manuelle à six rapports

Vitesse maximum (km/h): 182
0 à 100 km/h (secondes): 10,8

Freins: disques ventilés à l’avant
disques pleins à l’arrière

Pneumatiques: 225/60 R17

Consommation (l/100km)
En cycle urbain: 6,6
Sur route: 4,9
En cycle mixte: 5,5

Dimensions (mm)
Longueur: 4440
Largeur: 1855
Hauteur: 1635

Poids (kg): 1458
Volume de coffre (litres): 564 à 1353
Réservoir (litres): 58
Emission de CO2 en g/km: 147 soit la zone neutre du bonus/malus écologique

GALERIE PHOTOS KIA SPORTAGE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.