La stratégie Peugeot

Essai Peugeot 3008 HYbrid4 : une grande première
Lors de la conférence de presse, les responsables Peugeot ont dévoilé une partie de leur nouvelle stratégie. En résumé, le constructeur au lion articule son développement commercial autour de deux axes majeurs. Premièrement : une ambition de se développer au niveau mondial. Deuxièmement : les nouveaux modèles produits s’inscrivent dans une logique de montée en gamme (RCZ, 508, 508 RXH). Et, comme vous l’aurez compris, le nouveau Peugeot 3008 HYbrid4 demeure au cœur de cette nouvelle stratégie.

Quant au choix d’une association diesel/électrique, il est tout simple, et il découle d’une pure logique économique : le diesel représente 54,2 % des ventes en Europe, et plus de 71 % pour la France. Et le marché Chinois alors me diriez-vous ? Actuellement c’est l’essence qui est roi au sein de l’Empire du Milieu.

HYbrid4

Essai Peugeot 3008 HYbrid4 : une grande première
Commençons par un peu de théorie pour décrypter ce qui se cache sous la mention HYbrid4. Dans le cas du Peugeot 3008, le système HYbrid4 associe un moteur diesel, en l’occurrence le 2.0HDi de 163 ch, qui officie sur les roues avant, à un moteur électrique de 37 ch, se trouvant sous le coffre, et qui gère le train arrière. La puissance cumulée atteint les 200 ch, pour un un couple maximum de 450 Nm disponible à basse vitesse.

A l’intérieur, le fonctionnement de l’HYbrid4 est matérialisé par une molette de sélection permettant de choisir entre quatre modes, placée, en bas du sélecteur de vitesses :
-Auto : ce mode gère automatiquement la sollicitation des moteurs thermique et électrique.
-ZEV (Zero Emission Vehicule) : ce mode permet de rouler en mode tout électrique pendant trois à quatre kilomètres jusqu’à une vitesse de 70 km/h.
-Sport :ce mode autorise des passages de rapports plus rapides à des régimes plus élevés qu’en sélection « Auto ».
-4WD : ce mode permet de rouler avec un véhicule à quatre roues motrices. Le système 4WD fonctionne jusqu’à 120 km/h maximum. Pour information, même si les batteries sont vides, la fonction 4WD est toujours disponible, via les 8 kW de puissance continu que peut fournir l’alterno-démarreur.

A conduire

Essai Peugeot 3008 HYbrid4 : une grande première
En pratique, le mode « Auto » rempli parfaitement sa tâche, en basculant automatiquement entre les deux mondes (diesel/électrique). Mais il est vrai qu’au bout de quelques kilomètres, on se prend au « jeu » de sélectionner soit même son mode. Lors des traversés urbaines, on choisit le mode 100 % électrique « ZEV » qui instaure un silence se révèlant particulièrement agréable. Cependant, pour demeurer constamment en électrique il faut savamment doser ses accélérations, et adopter une conduite tout en douceur. Quant à la vitesse maximale, nous avons atteint 64 km/h au maximum compteur avant que le moteur thermique ne prenne le relais.
Le mode « Sport » offre quant à lui un véritable surplus de puissance, appréciable en conduite dynamique, ou lors des dépassements, bien que les 163 ch du diesel soit largement suffisant !
Enfin, le mode 4WD permet de se sortir de zones difficiles, comme le sable ou la neige, et apporte un supplément de sécurité lorsque les conditions deviennent délicates.

Pourvu du système de coupure du moteur à l’arrêt Stop&Start, et d’un système de récupération d’énergie au freinage, le 3008 HYbrid4 est annoncé à 4,0 l/100km, soit 104 g de CO2/km. Lors de notre essai routier, ponctué de passages de nombreux villages, nous avons constaté une consommation moyenne de 5,0l/100 km.

Le 3008 HYbrid4 est exclusivement doté de la boîte de vitesses mécanique pilotée BMP6, plutôt lente, et qui sied plus à une conduite en douceur, que dynamique.

Quelques différences esthétiques

Essai Peugeot 3008 HYbrid4 : une grande première
Pour que le client d’un Peugeot 3008 HYbrid4 puisse se distinguer d’un autre acheteur de 3008 classique, Peugeot a doté son crossover de quelques artifices esthétiques. Assez sobres il faut l’avouer ! Notons pour commencer le logo HY que l’on retrouve sur le hayon et sur les flancs juste en dessous des rétroviseurs. Viennent s’ajouter à cela une barre de LED diurne, une double barrette chromée sur la calandre, des jantes de 17 pouces au dessin spécifique, ou encore un becquet arrière bicolore avec une partie noire brillante.

A l’intérieur

Essai Peugeot 3008 HYbrid4 : une grande première
A bord, on retrouve tous les ingrédients d’un 3008 « classique ». A savoir de nombreux éléments caractéristiques d’un monospace, comme la position de conduite en hauteur et assez verticale, ou encore les nombreux rangements. En revanche si vous voulez sept places, passez votre chemin, et orienté vous vers le 5008, non hybride il est vrai, mais bien plus modulable, et avec un volume de coffre supérieur au 420 litres du 3008 HYbrid4, qui perd 12% par rapport à un 3008 thermique. Batteries oblige !

Ce que l’on ne retrouve pas à bord d’un 3008 thermique, c’est le levier de vitesses au dessin très moderne, l’affichage sur l’écran sept pouces en temps réel des flux d’énergie utilisé (diesel, électrique ou les deux combinés), le pourcentage d’utilisation du mode électrique durant les 30 dernières minutes. Les compteurs délaissent leur partie compte tours pour intégrer un espace qui indique la puissance (en %) en tempes réel, et le tachymètre indique également lorsque le véhicule est en charge (durant les décélérations et les phases de freinage).

Pour conclure

Essai Peugeot 3008 HYbrid4 : une grande première
L’hybridation du Peugeot 3008 se révèle efficace, plus particulièrement lorsque l’on circule en ville. De plus, le fait de rouler en tout électrique, dans un silence de cathédrale, fait toujours son petit effet.

A son lancement, prévu pour la fin de l’année, le 3008 HYbrid4 sera disponible dans un niveau de finition unique, au prix de 37 400 euros auquel il faudra soustraire 2000 euros de bonus écologique. En 2012, une version moins équipée et ne rejetant que 99g de CO2/km sera lancé au prix de 35 200 euros (sans le bonus écologique).

FICHE TECHNIQUE PEUGEOT 3008 HYBRID4

Modèle : Peugeot 3008 HYbrid4
Prix : 37 400 euros

Puissance fiscale (CV) : 8
Moteur thermique: 4 cylindres diesel
Cylindrée (cm3) : 1997
Puissance (ch) : 163 à 3850 tr/min
Couple (Nm) : 300 à 1750 tr/min

Moteur électrique en (ch) : 37
Couple (Nm) : 200 à 1290 tr/min

Boîte de vitesses : pilotée à 6 rapports

Vitesse maximum (km/h) : 191
0 à 100 km/h (secondes) : 8,5

Pneumatiques: 225/50 R17

Consommation (l/100km)
En cycle urbain : 4,1
Sur route : 3,9
En cycle mixte : 4,0
Constatées lors de l’essai : 5,0

Dimensions (mm)
Longueur : 4365
Largeur : 1837
Hauteur : 1639
Empattement : 2613

Poids (kg) : 1660
Volume de coffre (litres) : 420
Réservoir (litres) :
Émission de CO2 en g/km : 104, bonus écologique de 2000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride

GALERIE PHOTOS PEUGEOT 3008 HYBRID4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *