Toyota GT 86 : boxer à propulsion !
Avec 4,24 m de long, et seulement 1,285 m de haut, la Toyota GT 86 offre des dimensions compactes pour la catégorie.

Sous le capot, on trouve un quatre cylindres à plat atmosphérique essence, mis au point conjointement avec Subaru, et auquel Toyota ajoute sa technologie D-4S.

Explications : basée sur deux injecteurs distincts, l’un direct, l’autre opérant dans le conduit, et un taux de compression élevé de 12,5 à 1, l’injection D-4S renforce la puissance et le couple sur une large plage de régimes moteur, sans sacrifier la consommation d’essence ni les performances environnementales.

Les 200 ch sont atteints à 7000 tr/min, et le couple de 205 Nm à 6600 tr/min. Une boîte manuelle à six rapport,s ou automatique, peuvent être associées au bloc de 1998 cm3.

Toyota GT 86 : boxer à propulsion !
La puissance de la sportive japonaise est transmise au roues arrière via un système de différentiel à glissement limité, qui permet d’optimiser la motricité en conduite sportive. Les spécialistes apprécieront la réparation des masses 53/47.

A l’intérieur, le coupé 2+2 offre une ambiance sportive, avec un tableau de bord à trois cadrans avec compte-tours central, des sièges sport, des surpiqûres rouges, ou encore un petit volant incliné presque à la vertical.

La Toyota GT 86 sera commercialisée à l’été 2012

Toyota GT 86 : boxer à propulsion !

Toyota GT 86 : boxer à propulsion !

Toyota GT 86 : boxer à propulsion !

Toyota GT 86 : boxer à propulsion !

Toyota GT 86 : boxer à propulsion !

Toyota GT 86 : boxer à propulsion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *