Une ligne exubérante

Essai Mercedes CLS Shooting Brake 500 BlueEFFICIENCY : convoyeur de luxe
Deux années après avoir commercialisé la deuxième génération de son coupé 4 portes, le CLS, Mercedes se lance sur une nouvelle niche, en déclinant le CLS en version break de chasse, baptisé comme il se doit Shooting Brake.

Avec 4956 mm, le Mercedes CLS Shooting Brake est 1,6 cm plus grand que le CLS. Pour autant, la largeur et la hauteur restent inchangées. Le break de chasse à l’étoile, qui reprend la majorité des éléments de carrosserie du coupé conserve son style si particulier et démonstratif. La ligne de toit fuyante et la faible hauteur permettent de renforcer le caractère musclé du CLS Shooting Brake.

Des aspects pratiques supplémentaires

Essai Mercedes CLS Shooting Brake 500 BlueEFFICIENCY : convoyeur de luxe
Si l’esthétique est une chose, et reste un point de vue purement subjectif, pour ma part je préfère cette version Shooting Brake, les aspects pratiques en sont une autre. Et, c’est bel et bien dans ce domaine que la version Shooting Brake du CLS fait la différence.

L’arrière s’avère plus accueillant au niveau des jambes grâce à des dossiers de sièges creusés (+ 1,6 cm) et à la hauteur sous pavillon plus généreuse (+ 4,7 cm). Qui plus est, la CLS Shooting Brake dispose d’une banquette arrière pouvant accueillir 3 passagers, chose impossible sur le coupé (même en option).

Le volume de coffre n’est pas en reste avec la possibilité de disposer de 590 à 1550 l. Comble du luxe, il est possible de disposer d’un plancher de coffre en bois de merisier, inspiré des yachts, facturé tout de même 5100 €. Il conviendra de bien nettoyer son chien avant qu’il pose son séant à bord !

Du luxe, du luxe et encore du luxe

Essai Mercedes CLS Shooting Brake 500 BlueEFFICIENCY : convoyeur de luxe
L’habitacle respire incontestablement le luxe. Identique à celui du coupé, le cuir généreusement présent (sellerie, portes, haut de la planche de bord) côtoie avec prestance le bois qui recouvre une large partie de la planche de bord. La liste d’équipements s’avère pléthorique avec la climatisation automatique THERMATRONIC, le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistant de feux de route, l’aide au parking active… Et, pour peu que l’on pioche dans la liste d’options et dans son compte bancaire, il est possible de disposer de tous ce qui se fait de mieux sur le marché.

Nous accorderons une mention spéciale aux sièges avec des multicontours actifs qui offrent un meilleur maintient latéral en courbe grâce à des vannes piézoélectriques qui font varier la pression de remplissage et le volume des chambres à air dans les joues du dossier.

Un confort à toute épreuve

Essai Mercedes CLS Shooting Brake 500 BlueEFFICIENCY : convoyeur de luxe
Le Mercedes CLS Shooting Brake se décline en 3 versions diesels de 204 à 265 ch et en 4 versions essence allant de 306 à 525 ch (voire 557 ch pour la version Edition 1) pour la fougueuse déclinaison 63 AMG.

Notre choix s’est porté, sur la version 500 BlueEFFICIENCY pourvue d’un V8 essence biturbo de 408 ch couplé à la boîte de vitesses automatique 7 G-Tronic Plus. Cette version s’apparente à la main de fer dans le gant de velours. Silencieux et sage à bas régime, il suffit d’enfoncer la pédale de droite pour que le V8 s’élance dans une mélodie rauque (sans pour autant être exubérante), en procurant de franches accélérations.

En témoigne le 0 à 100 km/h abattu en 5,3 secondes, et le couple de 600 Nm disponible de 1600 à 4750 tr/min. Cependant, n’allez pas croire que la version 500 BlueEFFICIENCY est brutale… Elle laisse cela à la tonitruante version 63 AMG ! D’autant que la boîte automatique 7G-Tronic Plus enclenche les rapports avec douceur.

Un comportement routier étonnant

Essai Mercedes CLS Shooting Brake 500 BlueEFFICIENCY : convoyeur de luxe
Avec ses dimensions généreuses et son poids qui frôle les 2 tonnes, on aurait pu croire que le Mercedes CLS Shooting Brake offrirait un comportement pataud. Ce qui, dans les faits, est loin d’être le cas ! Sans être une ballerine, le break de chasse allemand distille un comportement routier dynamique très intéressant, dans un niveau de confort exceptionnel.

Seul le poids joue en la défaveur du Mercedes CLS Shooting Brake lors des freinages appuyés, d’autant plus que l’on atteint vite des vitesses assez élevées.
En agglomération, et lors des manœuvres pour se garer, la caméra de recul s’avère vite indispensable tant la visibilité arrière et de trois-quart arrière s’avère limitée.

Pour conclure

Essai Mercedes CLS Shooting Brake 500 BlueEFFICIENCY : convoyeur de luxe
Outre son style autant, voire plus réussi que le coupé, le Mercedes CLS Shooting Brake s’avère plus pratique grâce à une banquette arrière pouvant accueillir 3 personnes et un volume de coffre confortable. Le confort et le comportement routier son toujours au diapason. Pour sûr, le Mercedes CLS Shooting Brake devrait faire des émules…

FICHE TECHNIQUE Mercedes CLS Shooting Brake 500 BlueEFFICIENCY

Prix : 91 000 € (hors options)

Puissance fiscale (CV) : 30
Moteur : V8 essence biturbo
Cylindrée (cm3) : 4663
Puissance (ch) : 408 de 5000 à 5750 tr/min
Couple (Nm) : 600 de 1600 à 4750 tr/min
Boîte de vitesses : automatique à 7 rapports

Vitesse maximum (km/h) : 250
0 à 100 km/h (secondes) : 5,3

Consommation (l/100km)
En cycle urbain : 12,7
Sur route : 7,1
En cycle mixte : 9,2

Dimensions (mm)
Longueur : 4956
Largeur : 1881
Hauteur : 1416
Empattement : 2874

Poids (kg) : 1955
Volume de coffre (litres) : 590 à 1550
Réservoir (litres) : 80
Émission de CO2 en g/km : 214 soit 3600 € de malus écologique

photos mercedes cls shooting brake

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.