SUV : un segment qui ne connaît pas la crise

Essai Honda CR-V 2.2 i-DTEC 2013 : un modèle de confort
S’il y a bien un segment qui ne connaît pas la crise, c’est celui des SUV compacts. Alors que le marché global en France devrait enregistrer une baisse globale de 8 à 10% sur l’année, celui des SUV devrait enregistrer 13% de croissance. Longtemps décriés comme des véhicules pollueurs, les SUV ont su tirer leur épingle du jeux, notamment avec le succès du Nissan Qashqai. Autre fait marquant, comme en atteste les chiffres de Honda, près de 80% des acheteurs de SUV viennent des segments des berlines et des monospaces… Les temps changent !

Pour faire face à une concurrence de plus en plus acérée (Volvo XC60, Volkswagen Tiguan, Citroën C4 Aircross…) Honda renouvelle son CR-V. Le SUV nippon se veut plus luxueux en limitant au maximum les parties en plastique et plus dynamique. Il perd 5 mm en longueur (4571 mm), tandis que la largeur reste la même (1820 mm).

Une habitabilité presque au niveau d’un monospace

Essai Honda CR-V 2.2 i-DTEC 2013 : un modèle de confort
Cette légère baisse de ses mensurations extérieures n’est  pas synonyme d’une habitabilité en retrait. Au contraire grâce à quelques tours de passe-passe comme une nouvelle implantation des assises, le CR-V 4 demeure plus accueillant que son prédécesseur. La banquette arrière permet d’accueillir sans soucis trois adultes et le volume de coffre gagne 30 l pour culminer à 1669 l au maximum, 589 l en configuration normale, contre 645 pour un Renault Grand Scenic. Autre astuce propre à Honda, la fameuse banquette magique qui permet en un tour de main de libérer un espace de chargement plat.

Notre version d’essai (Exclusive Navi AT) disposait de nombreux équipements à l’image du système multimédia à écran tactile, de la caméra de recul, des sièges avant chauffants ou encore du système d’aide à la descente HDC.

Dans l’ensemble l’ergonomie s’avère bien pensée, excepté le volant jonché d’un trop grand nombre de boutons. A l’image de la troisième génération, cette nouvelle mouture conserve son architecture intérieur avec le levier de vitesses placé en position haute, libérant ainsi de l’espace et renforçant l’impression d’espace intérieur. Impression largement amplifiée par le toit panoramique en verre.

2.2i-DTEC et 4×4 non permanent

Essai Honda CR-V 2.2 i-DTEC 2013 : un modèle de confort
Sous le capot du Honda CR-V on retrouve le 2.2 i-DTEC de 150 ch. Ce bloc diesel, peu gourmand (6,6 l/100 km en cycle mixte), brille par ses nombreuses qualités. A commencer par sa souplesse d’utilisation et sa progressivité. Les 150 ch et les 350 Nm de couple associés à la boîte automatique à 5 rapports allouent une douceur de fonctionnement très appréciable. La douceur c’est d’ailleurs ce qui ressort de ce CR-V tant son amortissement s’avère confortable et ce même sur les chemins cassants que nous avons  empruntés lors de notre essai. 

Le point négatif concerne le mode sport de la boîte automatique. Qui en conduite dynamique met un temps assez important avant d’enclencher le rapport supérieur… Dommage également que la BVA ne puisse être combinée avec un système de coupure du moteur à l’arrêt. 

En conduite dynamique, le CR-V alloue une excellente tenue de route et contient de belle manière son roulis pour un SUV. D’autant plus que la direction s’avère précise..

Le CR-V est un 4×4 non permanent à système électronique. Dans l’habitacle, ne cherchez pas de boutons pour passer en 2 ou en 4 roues motrices (comme sur le Mitsubishi ASX, tout est géré automatiquement. Dès qu’il y a une perte d’adhérence, la pompe hydraulique s’enclenche et permet alors de faire fonctionner les roues arrière.

Pour conclure

Essai Honda CR-V 2.2 i-DTEC 2013 : un modèle de confort
Cette quatrième génération de Honda CR-V progresse dans tous les domaines. Son confort, son habitabilité et son excellent moteur diesel 2.2 i-DTEC de 150 ch sont ses principaux atouts. En 2013, la gamme du Honda CR-V 4 s’étoffera avec l’arrivée d’une version diesel moins puissante de 120 ch et uniquement proposée en 2 roues motrices. Pour l’heure, Honda ne prévoit pas de commercialiser une version hybride.

FICHE TECHNIQUE HONDA CR-V 2.2 I-DTEC 150 4WD

Prix : 39 350 € en finition Eclusive Navi AT

Carburant : diesel
Moteur : 4 cylindre
Cylindrée (cm3) : 2199
Puissance (ch) : 150 à 4000 tr/min
Couple (Nm) : 350 à 2000 tr/min
Boîte de vitesses : automatique à 5 rapports

Vitesse maximum (km/h) : 190
0 à 100 km/h (secondes) : 10,6

Pneumatiques: 225/60 R18

Consommation (l/100km)
Sur route : 5,7
En cycle mixte : 6,6

Dimensions (mm)
Longueur : 4570
Largeur : 2096
Hauteur : 1685
Empattement : 2630

Poids (kg) : 1712
Volume de coffre (litres) : 589 à 1669
Réservoir (litres) : 58
Émission de CO2 en g/km : 174 soit 750 € de malus écologique

Photos Honda CR-V 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.