Un style à l’accent germanique

Essai Peugeot 308 e-HDi 115 : une nouvelle griffe pour de nouvelles ambitions
En conservant le patronyme du modèle précédent, la Peugeot 308 marque une première dans l’histoire de la marque. Désormais il faudra donc parler de 308 de deuxième génération. Deuxième génération qui se veut ambitieuse, avec pour but de monter sur le podium des ventes du segment C (compactes) en Europe et d’aller chatouiller, voire titiller la rivale toute désignée de cette nouvelle Peugeot 308, l’incontournable Volkswagen Golf VII.

Pour ce faire, la Peugeot 308 de deuxième génération fait table rase du passé en matière stylistique. La lionne affiche moins d’originalité que sa devancière, pour un ensemble plus homogène et à l’accent germanique. Néanmoins, l’identité Peugeot est bien présente, notamment au niveau de la face avant (exit la calandre béante) qui dispose de feux effilés et de la mention Peugeot sur la barrette chromée de la calandre. Les optiques de la poupe ne sont pas en reste, lorsqu’il sont éclairés, en formant une signature lumineuse représentant trois griffes.

A noter également que sur les deux derniers niveaux de finition, la nouvelle Peugeot 308 dispose de feux avant entièrement à LED.

Un intérieur détonnant

Essai Peugeot 308 e-HDi 115 : une nouvelle griffe pour de nouvelles ambitions
A l’intérieur, la nouvelle 308 dispose du nouvel habitacle de la marque que l’on retrouve sur les 208 et 2008. Dénommé i-Cockpit (cela n’est pas sans rappeler les appellations d’une célèbre marque à la pomme) on y retrouve trois ingrédients majeurs : le petit volant en position basse, le combiné d’instrumentation placé en hauteur et la console centrale épurée avec un large écran tactile regroupant presque toutes les fonctions du véhicule.

Séduisante dans les 208 et 2008, cette architecture s’avère toujours aussi convaincante à bord de cette nouvelle 308. L’instrumentation est clairement lisible, tandis que le système multimédia qui regroupe, la radio, les commandes de climatisation, la navigation ou encore le catalogue des applications (Peugeot Connect Apps) s’avère facile à appréhender.

L’habitabilité s’avère être dans la moyenne de la catégorie, tandis que le volume de coffre affiche une contenance record de 470 litres !

Dans l’ensemble, la qualité de fabrication est excellente, le haut de la planche de bord est constitué de plastiques moussés, et les assemblages sont d’un excellent niveau. Seul le bas de la console centrale revêt un plastique à l’aspect un peu moins valorisant. Dans ensemble, la nouvelle 308 est clairement montée en gamme par rapport à la précédente génération.

Un toucher de route Peugeot

Essai Peugeot 308 e-HDi 115 : une nouvelle griffe pour de nouvelles ambitions
Sous le capot, c’est un vaste programme qui s’offre à vous, avec pour débuter trois essence et deux diesels, qui seront rejoints en 2014 par trois nouveaux essence (nouveaux THP à trois cylindres) et deux nouveaux diesels BlueHDi de 120 et 150 ch.

Pour notre essai, nous avons opté pour le diesel e-HDi de 115 ch. Sobre et silencieux, ce moteur est tout à fait adapté à la Peugeot 308. Il permet d’obtenir des relances satisfaisantes tout en maintenant un niveau de consommation intéressant de 5,8 litres en conduite soutenue. En conduite souple il est possible d’approcher les 5 litres au 100 km de moyenne. La boîte de vitesses manuelle à six rapports s’avère plutôt douce et bien guidée mais son étagement est trop long, émissions de CO2 obligent.

La nouvelle plate-forme (EMP2) et l’utilisation de l’aluminium ont permi de réduire le poids de la 308 de 140 kg par rapport à l’ancienne génération. Fidèle à sa réputation, le toucher de route de cette nouvelle 308 fait merveille. Dotée de nouvelles suspensions, la compacte au lion procure un dynamisme de très haut niveau. Le train avant offre une redoutable précision et s’inscrit avec aisance en virage, même à vitesse soutenue, et l’arrière suit le rythme sans broncher. Le tout dans un excellent niveau de confort.

Sur route, le petit volant amplifie l’impression de faire corps avec son véhicule et en ville il permet une redoutable maniabilité. En revanche, nous aurions aimé un peu plus de consistance lorsque la vitesse s’élève.

Pour conclure

Essai Peugeot 308 e-HDi 115 : une nouvelle griffe pour de nouvelles ambitions
Avec ce nouvel opus, la Peugeot 308 hausse le ton. La compacte française dispose d’une bonne dose d’originalité avec son petit volant et ses compteurs en hauteur. Niveau comportement routier, la compacte au lion est clairement ce qui ce fait de mieux sur le segment C généraliste. Les équipements proposés sont également plus riches que sur l’ancienne génération. De nombreux arguments qui devraient permettre à la nouvelle Peugeot 308 d’atteindre son objectif et de monter sur l’une des trois premières marches du podium des ventes de compactes en Europe.

FICHE TECHNIQUE nouvelle Peugeot 308 e-HDi 115 finition Active

Prix : 24 300 €

Carburant : diesel
Moteur : 4 cylindres
Cylindrée (cm3) : 1560
Puissance (ch) : 115 à 4000 tr/min
Couple (Nm) : 270 à 1750 tr/min
Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports

Vitesse maximum (km/h) : 192
0 à 100 km/h (secondes) : 11,4

Pneumatiques : 205/55 R16

Consommation (l/100km)
En cycle urbain : 4,3
Sur route : 3,5
En cycle mixte : 3,8

Dimensions (mm)
Longueur : 4253
Largeur : 1804
Hauteur : 1457
Empattement : 2620

Poids (kg) : 1160
Volume de coffre (litres) : 470
Réservoir (litres) : 53
Émission de CO2 en g/km : 98 soit 200 € de bonus écologique

Photos nouvelle Peugeot 308

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *