Une RS qui carbure au diesel

Essai Skoda Octavia Combi RS 2.0 TDI 184 : le sport en famille
Qu’on se le dise, depuis la renaissance de l’Octavia en 2002 (la première Octavia date de 1959), la griffe RS a toujours fait partie intégrante du programme Skoda. Les années sont passées et les performances ont également évoluées. Aujourd’hui, l’Octavia RS, dans sa version essence de 220 ch est la plus rapide des Skoda (de série) jamais produite.

Sous le capot de la Skoda Octavia RS on retrouve donc deux motorisations : un essence 2.0 TSI de 220 ch et un diesel 2.0 TDI de 184 ch. Si ces motorisations vous disent quelque chose, c’est normale, ce sont les mêmes que l’on retrouve notamment dans les entrailles de la dernière Volkswagen Golf VII GTI et GTD.

Pourvue du diesel 2.0 TDI de 184 ch, la Skoda Octavia RS fait montre de belles performances. Elle procure de franches accélérations (couple de 380 Nm de 1750 à 3000 tr/min ) et pousse sans broncher jusqu’à 4500 tr/min. D’autant plus que la boîte de vitesses automatique à six rapports (DSG6) offre une belle réactivité, notamment en mode sport ou en mode manuelle via le sélecteur de vitesses. Le 0 à 100 km/h est ainsi atteint en 8,3 secondes et la vitesse de pointe affiche 228 km/h.

Skoda a eu la bonne idée d’installer un générateur de son, placé au niveau du pare-brise, qui diffuse dans l’habitacle une sonorité plutôt sympathique pour une motorisation à allumage spontané.

Un comportement routier dynamique

Essai Skoda Octavia Combi RS 2.0 TDI 184 : le sport en famille
Une fois sur la route, la Skoda Octavia RS Combi fait preuve d’une belle rigueur, grâce à un travail effectué au niveau des trains roulants (suspensions raffermies, ressorts plus courts, absorbeurs spécifiques, châssis abaissé de 13 mm), d’une direction plus communicative et du système Drive Select qui permet de choisir entre différents modes de conduite (Confort, Sport, Individual…) jouant sur des paramètres tel que la réponse à l’accélérateur, la fermeté de la direction…

Avec de telles modifications, la familiale tchèque enchaîne les courbes sans prendre de roulis, le train avant s’inscrit très facilement en virage. Le train arrière enroule bien, même si celui-ci a une petite tendance là légèrement sous-viré en courbe serrée, notamment sur la version break. Le freinage (système majoré par rapport à l’Octavia) se montre à la fois efficace et endurant. Seul grief à mettre au tableau de cette Octavia, la légère perte de motricité au démarrage lorsque l’on est à fond sur les gaz.

Sur le circuit du Laquais, nous avons pu essayer différentes combinaisons : la meilleure, pour une utilisation intensive demeure clairement une berline essence en boîte manuelle. Pour une utilisation quotidienne, berline ou break, essence ou diesel, boîte manuelle ou automatique feront clairement l’affaire.

Un style RS et une habitabilité record

Essai Skoda Octavia Combi RS 2.0 TDI 184 : le sport en famille
D’autant plus que la Skoda Octavia RS conserve les atouts de la version « civilisée ». A savoir une habitabilité record pour la catégorie que ce soit au niveau de la place aux jambes, de la garde au toit, que du volume de coffre pouvant accueillir plus de 1700 litres au maximum, 610 litres en configuration normale. Bien entendu l’habitacle propose une ambiance plus sportive que sur la gamme Octavia avec l’adoption de sièges sport procurant un bon maintien, un pédalier en aluminium et des seuils de portes griffés RS.

L’extérieur fait lui aussi dans le sport avec des boucliers avant et arrière plus sportifs, des prises d’air en nids-d’abeilles, des phares anti-brouillard positionnés plus en hauteur, des phares avant équipés de Xénon avec une signature lumineuse à LED. La poupe n’est pas en reste avec ses feux à LED en forme de double C et ses doubles sorties d’échappement, qui en disent long sur ses prétentions dynamiques.

Pour conclure

Essai Skoda Octavia Combi RS 2.0 TDI 184 : le sport en famille
Fort de son expérience dans le domaine et de celle du groupe Volkswagen, la nouvelle Skoda Octavia RS Combi propose une ligne plus sportive, un tempérament qui l’est tout aussi, le tout en conservant l’habitabilité record qui caractérise l’Ocatvia Combi.

Proposée à partir de 29 900 € pour une berline essence, notre version d’essai break diesel en boîte automatique demande 32 990 €, ce qui objectivement demeure un tarif bien placé.

FICHE TECHNIQUE Skoda Octavia Combi RS 2.0 TDI 184 DSG6

Prix : 32 990 €

Puissance fiscale (CV) : 10
Carburant : diesel
Moteur : 4 cylindres
Cylindrée (cm3) : 1968
Puissance (ch) : 184 de 3500 à 4000 tr/min
Couple (Nm) : 380 Nm de 1750 à 3000 tr/min
Boîte de vitesses : automatique à 6 rapports

Vitesse maximum (km/h) : 228
0 à 100 km/h (secondes) : 8,3

Pneumatiques : 225/45 R17

Consommation (l/100km)
En cycle urbain : 6
Sur route : 4,4
En cycle mixte : 5,1

Dimensions (mm)
Longueur : 4685
Largeur : 1814
Hauteur : 1452
Empattement : 2680

Poids (kg) : 1507
Volume de coffre (litres) : 610 à 1740
Réservoir (litres) : 50
Émission de CO2 en g/km : 132 soit la zone neutre du bonus/malus écologique

Photos Skoda Octavia Combi RS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *