Mardi 26 mai 2020, Emmanuel Macron a présenté le plan de relance pour le secteur automobile durement touché en cette période de crise sanitaire (Covid-19). Bonus, prime à la conversation ou encore relocalisation on vous dit tout.

Attendu par tout le secteur de l’industrie automobile, le pan de soutien du gouvernement pour le secteur a été dévoilé par Emmanuel Macron mardi 26 mai 2020 depuis l’usine Valeo à Etaples dans le Pas-de-Calais.
Depuis l’annonce du confinement dû au Covid-19, les ventes en France des voitures neuves ont lourdement chuté de près de 80%.
Et pour cause, le secteur a été totalement à l’arrêt pendant près de 2 mois. D’après le chef de l’état c’est près de 400 000 véhicules qui auraient dû être vendus sur le marché français depuis le début du confinement et qui reste dans les parcs automobiles.

Un bonus écologique revu à la hausse …

L’Etat annonce une aide pour l’achat d’un véhicule dit « propre ». Ainsi les particuliers pourront obtenir un bonus de 7 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique d’une valeur de moins de 45 000 €. Les entreprises, elles aussi, voient leur bonus augmenté. Il passe de 3 000 € à 5 000 €. Enfin les véhicules hybrides rechargeables seront désormais aussi éligibles à un bonus de 2 000 € maximum.

Emmanuel Macron a complété cette annonce en précisant que le nombre de borne de recharge pour les véhicules électrique allait augmenté considérablement. L’objectif étant de 100 000 bornes pour 2021.

Et une prime à la conversion pour la majorité des Français.

Cette prime à la conversion devrait touchée près des ¾ des Français (revenu fiscal moyen par part jusqu’à 18 000 €). Pour les véhicules thermiques, elle est de 3 000 € contre 5 000 € pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables ayant une autonomie de plus de 50 Km.
Attention cette prime sera mise en place à partir du 1er juin et ne sera appliquée qu’aux 200 000 premiers véhicules.
Avec cette mesure, Bruno Le Maire précise que le gouvernement souhaite faire « de cette crise un levier pour accélérer la transition écologique et pour encourager les Français à acheter des véhicules qui sont encore trop chers pour eux. »

Soutenir le secteur automobile oui mais …

Des chiffres en voulez-vous en voilà.
Au total l’Etat devrait investir près de 8 milliards dans le secteur automobile sous certaines conditions dont la relocalisation de la production à valeur ajoutée en France.
Afin de moderniser l’ensemble de la filière, de consolider le secteur et d’innover, un fond d’investissement de 600 millions d’euros va être créé. L’Etat y apportera 400 000 millions d’euros, le reste sera complété par les groupes PSA et Renault.
Emmanuel Macron a aussi annoncé que 150 000 millions d’euros seront mobilisés pour soutenir les projets futurs, à partir de 2021.

Avec toutes ces annonces, Emmanuel Macron souhaite relancer le secteur automobile en France. Et souhaite que notre pays soit « la première nation productrice de véhicules propres en Europe d’ici 2025 » avec pour objectif plus d’un million d’unités.

One Response to Plan de relance du secteur automobile en France

  1. Le plan de relance de l’industrie automobile passera par l’électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *