Adoption des derniers codes stylistiques Volkswagen

Essai Volkswagen Caddy restylé: que du bonus !
Le restylage est l’occasion pour le Caddy d’adopter les derniers codes stylistique du groupe Volkswagen. A savoir une calandre intégrant le logo VW redessiné, de nouvelles optiques, un nouveau capot ou encore de nouvelles ailes. A l’arrière, les modifications sont plus subtiles, ce sont principalement les feux qui ont étés modifié. Pour le reste, de nouvelles jantes viennent compléter le catalogue d’équipements, tandis que des barres de toit font leur apparition (de série sur la finition Conforline).

Intérieur logeable

Essai Volkswagen Caddy restylé: que du bonus !
A l’intérieur les changements portent principalement sur l’arrivée de nouveaux équipements (système de navigation RNS 315) et de nouveaux matériaux. Dur au touché, les plastiques n’en demeurent pas moins de bonne facture. Il faut rappeler que le Caddy est le dérivé du Caddy Van, qui a pour vocation première d’être un utilitaire.

Cela a ses avantages, avec de nombreux grands rangements (bacs de portes, portes gobelets central, rangement sous le pavillon..), une garde au toit gigantesque, des portes coulissantes et un volume de coffre généreux, (jusqu’à 3030 litres). Seule véritable ombre au tableau, la position de conduite clairement typée camionnette.

Moyennant 684 euros, le Caddy peut bénéficier d’une configuration sept places. A noter que les sièges du deuxième rang peuvent être totalement retirés. Toujours au registre des options, le long hayon, peu pratique, peut être remplacé par une double porte arrière (217 euros).

Nouvelles motorisations

Essai Volkswagen Caddy restylé: que du bonus !
Outre les aspects esthétiques, le Volkswagen Caddy profite de son passage par la case restylage pour s’offrir les dernières motorisations diesels à rampe commune (TDI de 75 à 140 ch). Plus silencieuses, et moins gourmandes que les diesels à injecteur pompe qu’elles remplacent. Ainsi que les moteurs essence TSI (85 et 105 ch). La transmission intégrale (4Motion) et la boîte automatique à double embrayage (DSG) sont également disponibles. Une exclusivité sur le segment des ludospaces !

1.6 TDI 102 BlueMotion

Essai Volkswagen Caddy restylé: que du bonus !
Affublé de la mention BlueMotion, qui regroupe un système de coupure du moteur à l’arrêt Start-Stop, la récupération d’énergie au freinage et des pneus à faible résistance au roulement, le 1.6 TDI de 102 ch est idéal pour emmener la famille à bon port. Volontaire passé les 1500 tr/minute (couple de 250 Nm) ce moteur se révèle silencieux à l’usage. Annoncé à 4,9 litres au 100 km/h il faudra plutôt compter 6,5 litres au 100 km en utilisation réelle.

Sur la route le Caddy se montre confortable et sécurisant, avec un ESP présent de série, quelque soit le niveau de finition.

Pour conclure

Essai Volkswagen Caddy restylé: que du bonus !
Le restylage du Volkswagen caddy lui est nettement profitable. Il apparaît être une excellente alternative au plus connu Renault Kangoo ou Peugeot Partner Tepee. Moins « fun » dans la conception de son habitacle, le Caddy se distingue avec la possibilité de disposer de quatre roues motrices et d’une boîte automatique. Une exclusivité sur ce segment !
Les tarifs débutent à 15 110 euros avec le 1.2 TSI de 85 ch.

FICHE TECHNIQUE:

Modèle: Volkswagen Caddy 1.6 TDI 102 FAP BlueMotion finition Confortline
Prix: 23 150 euros

Moteur: 4 cylindres diesel
Cylindrée (cm3): 1598
Puissance (ch): 102 à 4400 tr/minute
Couple (Nm): 250 de 1500 à 2500 tr/minute
Boîte de vitesses: manuelle à 5 rapports

Vitesse maximum (km/h): 170
0 à 100 km/h (secondes): 12,9

Pneumatiques: 205/55 R16

Consommation (l/100km)
En cycle urbain: 6,0
Sur route: 4,8
En cycle mixte: 5,2

Dimensions (mm)
Longueur: 4406
Largeur: 1794
Hauteur: 1819

Poids (kg): 1556
Volume de coffre (litres): de 190 (7 places) à 3030 banquette retirée
Réservoir (litres): 60
Emissions de CO2 en g/km: 136 soit la zone neutre du bonus/ malus écologique

GALERIE PHOTOS VOLKSWAGEN CADDY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.