Une ligne « verte »

Essai Skoda Fabia GreenLine : tout pour la sobriété
Depuis son restylage en mi-2010 (Skoda Fabia restylée) et l’arrivée d’une tumultueuse version RS forte de 180 ch, la Fabia se décline désormais en version GreenLine à faible consommation. Pour minimiser ses dépenses énergétiques, la petite Tchèque commence par se doter d’éléments aérodynamiques biens spécifiques. Tels qu’une garde au sol rabaissée de 15 mm, d’un travail sur le flux aérodynamique sous la voiture, d’un spoiler à l’arrière, d’une antenne courte et d’une grille de calandre pleine. Une monte de pneumatiques à faible résistance au roulement fait le lien avec la chaussée.

Discrets, ses changements sont presque invisibles pour un œil non averti. Seuls les badges GreenLine, apposés à l’avant, sur les flancs et à l’arrière signalent qu’il s’agit d’une version particulière.

Habitabilité généreuse

Essai Skoda Fabia GreenLine : tout pour la sobriété
L’intérieur de la Skoda Fabia GreenLine conserve les atouts des autres versions. A l’image de l’excellente habitabilité pour la catégorie, du volume de coffre généreux (315 litres), et du sérieux de fabrication tout germanique. Dommage cependant que l’ensemble manque de fantaisie.

La seule concession faite sur l’autel de la consommation concerne une liste d’options réduites… Heureusement, l’équipement de série n’a pas à rougir de la concurrence avec l’ESP, la climatisation manuelle, le poste radio CD MP3, le verrouillage centralisé et un ordinateur de bord. Mais oubliez tout autre luxe, excepté le système de navigation GPS couleur avec écran tactile, facturé 750 euros.

Les technologies GreenLine

Essai Skoda Fabia GreenLine : tout pour la sobriété
La Skoda Fabia GreenLine comprend de nombreuses technologies à même de réduire ses consommations. A commencer par le système de coupure du moteur à l’arrêt Start&Stop, technologie la plus marquante au quotidien. Celle-ci permet en cycle urbain d’économiser jusqu’à 0,8 litres de carburant au 100 km. En coupant automatiquement le moteur lorsque le véhicule roule à moins de 3 km/h (au point mort), et en le redémarrant automatiquement dès que le conducteur appuie sur la pédale d’embrayage.

En complément viennent s’ajouter un système de récupération d’énergie au freinage, qui se charge de récupérer l’énergie cinétique lorsque la voiture décélère en la transformant en électricité, stockée dans la batterie. Énergie ensuite réutilisée dans les phases d’accélérations, d’une part pour soulager l’alternateur, et d’autre part pour fournir l’énergie nécessaire aux divers équipements électriques.

Sur la route

Essai Skoda Fabia GreenLine : tout pour la sobriété
En complément des technologies GreenLine, la Fabia opte pour un trois cylindres diesel. Choix qui entraine quelques désagréments d’ordre sonore, avec des claquements, surtout à bas régimes. Dommage car les 75 ch et le couple de180 Nm à 2000 tr/minute sont suffisants pour mouvoir la Fabia. D’autant plus que le bloc est bien servi par une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports.

La tenue de route est bonne et le freinage efficace. Le confort général se révèle assez ferme. La Renault Clio et surtout la Citroën C3 offrent un amortissement bien plus moelleux.
La direction quant à elle manque quelque peu de précision, et de consistance à vitesse élevée.

Et la consommation dans tout ça ?

Essai Skoda Fabia GreenLine : tout pour la sobriété
Durant notre essai nous avons effectué deux parcours aux caractéristiques biens différentes. L’un mêlant ville et routes avec du relief, et le second alliant ville et routes planes. Lors de ces deux trajets, nous avons enregistré respectivement 4,1 litres et 3,3 litres au 100 km.
Des résultats probants ! Même s’il faut avouer que nous avons adoptés une conduite toute en souplesse et respectés à la lettre toutes les limitations de vitesses, voire moins sur certaines portions.

Pour conclure

Essai Skoda Fabia GreenLine : tout pour la sobriété
La Skoda fabia GreenLine, avec son niveau de consommation très bas, et ses rejets de CO2 de 89g/km, s’affiche, avec sa cousine Volkswagen Polo BlueMotion, comme la citadine la moins gourmande de son segment. S’il est vrai qu’il faut faire certains efforts pour atteindre le niveau de consommations donné par le constructeur (3,4 litres), il est tout à fait possible d’obtenir une moyenne de 4 litres en conduisant de manière coulée. De quoi faire de belles économies à l’usage !

FICHE TECHNIQUE Skoda Fabia GreenLine 1.2 TDI 75 ch

Prix: 16 185 euros (hors bonus écologique de 800 euros)

Puissance fiscale (CV): 4
Moteur: 3 cylindres diesel
Cylindrée (cm3): 1199
Puissance (ch): 75 à 4200 tr/minute
Couple (Nm): 180 à 2000 tr/minute
Boîte de vitesses: manuelle à 5 rapports

Vitesse maximum (km/h): 172
0 à 100 km/h (secondes): 14,3

Pneumatiques: 185/60 R15

Consommation (l/100km)
En cycle urbain: 4,1
Sur route: 3,0
En cycle mixte: 3,4

Dimensions (mm)
Longueur: 400
Largeur: 1642
Hauteur: 1498

Poids (kg): 1144
Volume de coffre (litres): 315
Réservoir (litres): 45
Emission de CO2 en g/km: 89 soit 800 euros de bonus écologique

GALERIE PHOTOS SKODA FABIA GREENLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *